mardi 23 février 2010

CIA, un massacre oublié

Comme beaucoup de gens de ma génération, je n’ai été informé que de la guerre du Vietnam.
Conflit lointain où déjà mon, père avait mis ses pieds de soldats du temps de la guerre d’Indochine. Pas un seul jour où nous étions assaillis, submergés par des flots de nouvelles de guerre. Les journalistes et reporters de cette époque n’ayant pas encore été « empaquetés » se trimballaient partout ! Il y en a même qui étaient fait prisonniers par le Viêt-Cong, puis relâchés sans que l’armée américaine ne leur dise, ni ne leur reproche rien ! Une autre époque, une autre vie ! Toutes les cendres du conflit meurtriers étant refroidies, place aux historiens !
Et c’est là, un soir, sur Arte, que je découvre une horreur absolue que l’on nous avait gentiment dissimulée : LE MASSACRE DES PEUPLES LAOTIENS !
CIA, Opération Laos !
Une simple donnée vous résumera l’ampleur du drame ! Je ne l’invente pas, c’est dans le reportage !
Le Laos a reçu plus de bombes que toutes celles que les Américains ont lancées sur l’Allemagne et le Japon réunis lors de la seconde guerre mondiale ! Hallucinant !  Mais fait plus grave ! Des groupes ethniques, des sociétés culturelles entières ont été complètement massacrées, ont disparu de la planète pour toujours !  Et le pire ! Dans le secret et l’indifférence complète des médias de l’époque !
On parle de la Shoah. C’est très bien. Mais qui se souvient de ces milliers de morts laotiens, que l’on n’a même pas pu dénombrer, tellement on s’en foutait, et que cela n’intéressait personne ?
CIA, les Etats-Unis ont commis là, un véritable génocide au sens littéral strict du terme.
Génocide : (nom masculin) Destruction systématique d’un groupe ethnique.
C’est indéniable sur le plan historique, sur le plan des faits.
C’est donc un crime contre l’humanité qui s’est déroulé là-bas. Y a-t-il eu une dénonciation de la part de l’ONU, d’une organisation humanitaire quelconque ? Des poursuites contre des responsables ? Rien ! Seulement le silence des cimetières, de la jungle qui a tout englouti de nouveau.
Mais le plus obscène fut d’entendre ces anciens agents de la CIA, tous fiers de ce qu’ils avaient accompli, sans un remord, exhibant leurs médailles et leurs diplômes. Et le plus douloureux pour l’âme, c’est qu’ils devaient être sincères dans leur « patriotisme ».
Ah ! Quand j’ai eu refermé mon téléviseur, que d’écœurement, que de tristesse m’ont envahi pour avoir été, moi-même, complice objectif, admirateur inconscient de cette Amérique qui tuait dans l’ombre, pensant qu’elle défendait nos idéaux de liberté, de civilisation.
Mais il faut voir ce reportage terrifiant pour comprendre que ce pays n’a pas évolué d’un pouce, qu’il recommence les mêmes stupidités guerrières d’autrefois ! Car le plus sinistre, le plus désespérant, c’est que tous ces massacres, tous ces morts ont été totalement inutiles et que les Etats-Unis ont été chassé du Vietnam et du Laos !
Vous comprenez maintenant, que nos troupes, que l’OTAN, que les Américains sont sur la voie dramatique de se recevoir une magnifique « branlée » en Afghanistan, pour strictement les mêmes raisons !
« De la barbarie, à la décadence, sans être passé par le stade de la civilisation » ! Voilà ce qu’en pensait le grand Albert Einstein.  Pendant longtemps, je me suis scandalisé de cette phrase, qui m’apparaît de plus en plus juste, au fur et à mesure que les jours passent.
Et nous les Européens, les Français, qui sommes une vieille civilisation pleine de sagesse faite de plaies, de bosses, de drames, de guerres, de conflits, nous devrions être les directeurs de conscience de cette diplomatie belliqueuse américaine qui ressemble plus à un prurit, à de l’acné d’adolescent qu’à une politique sage et réfléchie.
Au lieu de cela, nous servons de supplétifs serviles à ces demi-fous guerriers !
Réveillons un peu notre conscience et notre fierté ! C’est parce que nous sommes devenus un peuple de vieillards pusillanimes qu’il nous est interdit de nous révolter ? Et que faisons nous pour nos enfants ? Quel avenir leur avons-nous préparé ? Celui d’esclaves d’un empire qui n’a que pour idéal, le fric, la puissance et la destruction ?



CIA - Opération Laos
(Allemagne, 2008, 52mn)
NDR
Réalisateur: Marc Eberle


Enregistrer un commentaire