mardi 16 février 2010

Le diable a sa banque : Goldman Sachs

Oh je sais ! Plus personne ne croit au « diable », et fait aggravant, je ne suis ni un banquier, ni un économiste !
Pourtant, le centième, le millième de ce que j’ai appris sur ces véritables crapules qui dirigent cette banque a largement suffit à attiser ma colère et ma rage contre ces « banqsters » comme on les nomme maintenant !
Et quand j’écris « crapules » je suis très en dessous de ce qu’ils sont vraiment ! C’est là que je me rends compte tristement, à quel point le langage humain est bien pauvre, parfois, pour exprimer la réalité des choses.
Ainsi, j’apprends que l’Etat grec a triché pendant des années avec le chiffre de ses comptes publics. Mais là, où cela devient encore plus scandaleux (et pourtant, ça l’est déjà pas mal) c’est qu’une banque américaine l’a AIDE dans ses « tricheries » !
Mais comme on n’a pas encore atteint le fond du gouffre de l’ignominie, on apprend, entre la poire et le fromage, que le secteur « spéculatif » de cette « merveilleuse » banque a « spéculé » sur l’effondrement d’un pays qu’il a aidé à s’enfoncer dans la crise financière.
Même les marxistes, dans leur haine viscérale du capitalisme boursier n’auraient même pas envisagé scénario plus sordide, ni plus cynique.
« Mais c’est pas tout ! Mais c’est pas tout ! » Comme le chantait joyeusement Bourvil !
Il paraît (mais c’est des « on-dit » calomnieux sûrement) que cette banque a été à la base du naufrage de sa rivale « Lehmann Brother » qui a provoqué la crise financière que l’on connaît !
« Mais c’est pas tout ! Mais c’est pas tout ! » Car on dit aussi (mais c’est encore de vilains ragots) que l’équipe Bush et ses sbires auraient bénéficié des « largesses » de ces « philanthropes » pour leur campagne politique.
Il va sans dire que tous les dirigeants de cette « belle banque » s’en sont mis pleins les fouilles, à s’en péter la panse sur le dos du contribuable américain, et du citoyen grec qui depuis toujours, à la réputation, sûrement galvaudée, de se faire avoir par derrière !
Alors examinons les dégâts colossaux occasionnés par des rapaces financiers, à côté desquels ceux de Madoff ne sont qu'occupations de boy-scout pré-pubère !
Les Grecs ont menti pour entrer dans l’Europe ! Ils ont compromis ainsi toute la santé économique de ce vaste « machin » déjà invivable et qui va vers une catastrophe certaine.
Aux Etats-Unis, ils ont été les pourvoyeurs financiers de dirigeants criminels et cyniques.
Ils sont responsables d’une crise économique grave dans leur propre pays.
ET PENDANT TOUT CE TEMPS LA : QUE FONT NOS RESPONSABLES POLITIQUES ?
Rien, bien sûr ! Car ce qu’ils n’osent avouer à tous ces pauvres « couillons » de citoyens qui « veautent » pour eux : C’EST QU’ILS N’ONT PLUS AUCUN POUVOIR !
Le vrai, l’unique, le secret, le non-dit, c’est celui du pognon !
Jusqu’à présent, le « décor en carton pâte » tenait encore à peu près debout ! Maintenant, il commence vraiment à partir en poussières !
Bon ! Vous ne croyez toujours pas au « diable » mais je vous assure que quelques uns de ses « serviteurs » ricanent pas mal, dans les instances dirigeantes de Goldman Sachs !
Sources :
Goldman Sachs a camouflé la dette de la Grèce. Puis parié sur sa faillite :
Enregistrer un commentaire