jeudi 4 février 2010

Norway, le naufrage d’une langue

La naissance d’un nouveau quotidien de la presse régionale est toujours une bonne nouvelle.
Nous sommes tous d’accord là-dessus. En général, ce journal a pour vocation de donner des informations intéressantes et pratiques sur la vie d’une région française bien ciblée. D’après ce que j’ai cru comprendre, il s’agit d’un quotidien du nord de la France. Il s’agit donc d’un journal français ! Alors expliquez-moi un peu ce titre outrageusement et scandaleusement intitulé « Norway » !
De qui se moque-t-on ? Nous savons, hélas, que la langue anglaise nous agresse quotidiennement, que nous sommes cernés, assiégés par ce « sabir » international et vulgaire, mais sommes-nous obligés de nous déculotter intellectuellement et culturellement de cette façon aussi ridicule ? « Norway » ? et pourquoi pas la « Gazetta di Dunkerque » ? L’italien est une aussi belle langue, et même plus, que l’anglais ! Et pourquoi pas aussi « El periodico de Calais » ?
Hein ! Ce ne serait pas plus stupide. L’espagnol n’est pas à mépriser non plus !
Personne, j’écrit bien personne n’a relevé, au minimum ce manque de goût, au pire, cette traîtrise inutile envers notre belle langue française.
Il serait peut-être temps, de ne plus la trahir ……quotidiennement.
Et voyez jusqu’où va la veulerie inconsciente de ces margoulins de la presse : « Norway ? » cela ne vous rappelle rien ? Si ! Si ! Faites un petit effort. Ce fut le dernier nom d’un chef d’œuvre français ; le paquebot « France » ! Lui aussi, abandonné et oublié ! Il a terminé, dépecé, tas de ferrailles pourries, sur une côte indienne.
Quel beau symbole ! Nos inconscients plumitifs ne pouvaient trouver mieux !
Je ne souhaite, tout de même pas, que leur entreprise se termine comme ce navire, par un dépeçage financier sur un rivage du CAC40.
Enregistrer un commentaire