samedi 28 juillet 2012

Les saucisses du scandale.


Hier a eu lieu la cérémonie d'ouverture des jeux olympiques. Belle fête, un peu trop bruyante à mon goût, ne supportant plus, depuis des années tout se qui braille en anglais ! Chacun a ses « allergies » on n'y peut rien, c'est physiologique. Mais, mais, mais... ce qui me révulse au plus au point, ce n'est pas le fait que nous, Français, on se soit fait brûler la politesse par ces « bouffeurs » de viandes bouillies à la menthe qui nous ont toujours détesté, non ! ce sont plutôt les margoulins financiers qui se repaissent de ces jeux comme les vampires sucent le sang de leurs victimes. C'est ainsi qu'un brave  boucher de Weymouth a eu l'idée calamiteuse et scandaleuse, il faut bien le souligner, de décorer sa vitrine de belles saucisses en forme d'anneaux olympiques. Oh ! Le « criminel ! Sans crier gare, un serviteur zélé de cette race de vampires, a foncé dans la boutique, sommant le « gredin » de retirer immédiatement l'objet du scandale sous peine d'une plainte en bonne et due forme, agrémentée d'une amende colossale ! Et qu'avait donc commis comme faute ce « délinquant » de boucher ?
Oh ! Trois fois rien. Il ne savait pas qu'une marque d'un produit infect qui empoisonne les estomacs de la planète entière, avait « l'exclusivité commerciale » de l'utilisation des anneaux olympiques !
Oui, messieurs, dames ! Les anneaux olympiques sont la propriété « exclusive » d'une bande de margoulins racketteurs ! Elle n'est pas belle notre époque ? Et personne n'a le droit de s'en servir, de les mettre en logo, de jouer avec, de les décliner sous forme humoristique sans PASSER A LA CAISSE !
Et qui a permis cette « immonde cochonnerie » ? (c'est le cas de le dire!) le Comité international olympique ? Alors,comme ça, on vend son âme au « diable » du marketing ? Car le diable de la Bible est mort depuis longtemps ? Pas sûr !

Vous ne me croyez sûrement pas ? En fait c'est encore plus grave que ce que je le pensais ! Car je viens de tomber sur une page du site de « médiapart » :
« L'olympisme à l'ère du capitalisme tardif »

On peut y lire, entre autre :

 Ainsi, une « brand police » constituée de centaines d’hommes en uniforme parcourent le Royaume-Uni pour garantir que l’exclusivité des sponsors officiels de Londres 2012 (Adidas, McDonald’s, Coca-Cola, BP) est respectée. Un boucher de Weymouth qui avait arrangé des saucisses en forme d’anneaux olympiques dans sa vitrine a été prié de les retirer sous peine d’une action pénale. MacDonald’s a obtenu un monopole sur les frites et Heineken celui de la bière dans l’enceinte des jeux. Il est formellement interdit à toute entreprise qui n’est pas officiellement associée à la grand messe de l’ennui d’utiliser les mots « été », « or », « Londres » et « 2012 ». En gros, les jeux olympiques à l’ère du capitalisme tardif, c’est un CRS qui s’assure que vous buvez votre Coca-Cola devant la demi-finale féminine d’haltérophilie.
Alors, vous m'excuserez à l'avance, si je commets cette indignité, cette grosse « sottise », cette bouderie d'adolescent, mais je vais zapper ces jeux de mes yeux pendant les quinze jours de leur durée. Je ne désire pas alimenter les « royalties » de ces margoulins!






Enregistrer un commentaire