lundi 16 novembre 2015

LA DICTATURE, C’EST MAINTENANT

Un piège sordide, pervers, immonde est en train de se refermer sur le peuple français.
Non seulement,  des dirigeants indignes nous ont conduit vers l’insécurité et la terreur, mais pour cacher leur criminelle incompétence, ils s’apprêtent à violer toutes nos libertés fondamentales, tout ceci, au nom d’une sécurité qu’ils ont été incapables d’assurer.
Selon une formule célèbre ; « les incendiaires veulent jouer les pompiers ! » .
Dans une vraie démocratie, dans une vieille nation civilisée, quand des dirigeants ont failli, on les vire ! On ne permet pas que leur incompétence fasse plus de dégâts !
C’est pourquoi, ce que veut faire ce président dont je refuse à salir mon écran de son nom, est indigne. Si la mesure semble judicieuse qui consiste à établir l’état d’urgence sur tout le territoire, il y a cependant une petite  « faille » ! Ce n’est pas à lui d’en assumer la charge. Car s’il lui restait un atome de dignité ou d’honneur, il y a longtemps qu’il aurait dû présenter sa démission.
Non seulement il en est indigne, mais comble de l’insolence, il veut prolonger cette période.
Prenons garde de ce qui est en train de s’amorcer. Une petite musique sournoise commence à se « distiller » dans les médias, selon laquelle il faudrait s’attendre à ce que cette situation se poursuivre très longtemps. Sans vous faire un dessin, vous comprenez ce qui se dessine ? La mise en place d’une’ dictature très ordinaire sous prétexte de …sécurité ! Vous avez sûrement déjà lu cette pensée d’un des tous premiers présidents des Etats-Unis, Benjamin Franklin :
« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux ». Ceci est encore plus vrai aujourd’hui!
Jamais le peuple français ne doit accepter de perdre sa liberté parce que des félons, des incapables nous ont conduit à cette situation tragique. Nous voulons honorer nos martyrs de Paris ? Alors ne permettons à ceux qui sont responsables de leur sacrifice de nous mettre EN CAGE ! Ce sont eux, les vrais responsables ! Eux qui pactisent pour d’odieuses et de sordides questions financières avec les suppôts du terrorisme, c'est-à-dire les monarchies du golfe. Nous le savons tous ! Nous taire, ou accepter cette « mise en cage » c’est nous rendre complices de ces vrais assassins.
Au nom de tous nos morts de 14-18, au nom de tous nos résistants de 39-45, au nom de De Gaulle, Jean Moulin, de tous nos martyrs qui se sont sacrifiés pour que « VIVE UNE FRANCE LIBRE » n’acceptons pas la forfaiture liberticide qui se prépare dans notre dos.
Vive la France ! Vive la République ! Et vive le Peuple Français libéré de ces parasites criminels.


Enregistrer un commentaire