dimanche 18 mars 2018

QUI SE SOUVIENT DU "SUICIDE" DE DAVID KELLY?


Pas grand monde, apparemment! Sauf moi, qui ai une mémoire d'éléphant pour ces dossiers!
David Kelly l'expert en armement nucléaire qui avait dénoncé à la BBC les MENSONGES de Blair et Bush au sujet des ADM en Irak!
Le texte ci-dessous n'est pas de moi, je dois avoir l'honnêteté de le préciser, je n'en ai pas retrouvé l'auteur! Qu'importe! Il se suffit à lui-même!
                               La Mort mystérieuse du Dr.David Kelly
Il est évident pour moi et pour bien d'autres gens que la mort ou le suicide de cet homme très important dans la scène de cette guerre au terrorisme qui dure depuis le 11 septembre est un événement clef pour tous. Personnelement je ne crois pas au suicide. Surtout que le verdict de l'enquête fut annoncé quelques heures après la découverte de son corps. Voici au moins douze bonnes raisons pour lesquelles David Kelly ne s'est pas suicidé.

1e : lorsqu'on veut se suicider en se tranchant les veines, on utilise pas un couteau grossier. Plutôt une lame rasoir ou un bistouri, qui est beaucoup moins douloureux, facile d'accès si on est un scientifique qui possède un laboratoire de recherche en biologie.

2e : lorsqu'on veut se suicider en se coupant les veines et qu'on veut en finir intelligemment, on ne se tranche pas seulement d'un seul côté mais des deux. Sinon cela risque d'être long (ce qui semblerait dans une instance pareille) et on reste là à se regarder saigner pendant longtemps.

3e : pourquoi un homme de son courage, de sa classe et de sa trempe se trancherait-il les veines à genoux pour mourir le visage dans le sol. Non, non ! Cela ressemble beaucoup plus à une mort exemplaire et sacrificielle, style "Agence Secrète".

4e : si il était si déprimé que cela et qu'on a trouvé une bouteille de pilules à ses côtés, pourquoi l'a-t-il laissée par terre à côté de lui si il était si méticuleux qu'on le dit ? Et les "anti-douleurs" qu'il a pris étaient bénins pour contrer la souffrance qu'on éprouverait à "s'ouvrir une veine" du poignet avec un couteau.

5e : sa famille déclara publiquement qu'il éprouvait du stress et semblait très, très en colère. Le seriez-vous si on vous menaçait de supprimer votre famille, vos êtres chers, de les torturer ou leur faire vivre une mort atroce? Et pourriez-vous l'avouer à ceux concernés ? Cet homme a eu le courage d'aller jusqu'à la BBC (qui soit dit en passant l'a trahi "royalement" car on sait à qui ce réseau appartient) et de leur révéler des informations hyper sensibles qui mettaient le gouvernement Blair et Bush dans un purin diplomatique face au reste de la planète, en dévoilant que toute cette histoire d'Irak et d'armes de destruction massive était un arnaque, monté de toute pièce (tout comme celui d'Afghanistan, du 11 septembre et de Bin Laden ) pour instituer le contrôle mondial et mettre en place les systèmes de surveillance au nom de la "Guerre contre le terrorisme". Il était loin d'être le lâche, facile à déprimer, dont on essait d'en faire le portrait.

6e : on dit toujours de lui qu'il était un expert en arme de destruction massive mais rarement on mentionne que son expertise était dans les armes biologiques. Mr. Blix, inspecteur en chef de l'ONU, qui lui était expert dans les armes nucléaires, a également affirmé que les rapports des américains et des britaniques sur la possession d'armes de destruction massive de l'Irak, avait été gonflé.


7e : le gouvernement de Tony Blair est sur la sellette car son ministère de la Défense (MoD) et ses "Services d'Intelligence" (MI5-6) accusé d'avoir soumis le Dr Kelly à des pressions telles qu'il aurait craqué. La pression la plus puissante qui aurait pu le faire "craquer" est la menace de supprimer sa femme et ses trois filles dans une petite accident de voiture ou autre et lui de le laisser vivre et l'amener tranquillement au désespoir. Ça c'est la signature opérationnelle d'agences telles la CIA américaine ou du MI5 et MI6 britannique.

8e : le dr. David Kelly confie dans un courriel adressé à un journaliste "qu'il y avait des joueurs "obscurs" dans cette partie et qu'il n'aimait pas se trouver pris avec eux." Tony Blair demeura silencieux comme une pierre lorsqu'un journaliste lui demanda "si il avait du sang sur les mains".

9e : en tant que biologiste réputé, il connaissait très bien la pharmacopée et les moyens de s'enlever la vie, autre qu'en se tranchant le poignet avec un couteau, ce qui est très pénible, douloureux et débile, ce qu'il était loin d'être.

10e : si sa famille a donné cette version "qu'il le savait stressé et très, très en colère, les jours qui ont précédé son suicide", ce n'est pas pour camoufler ou justifier le fait qu'il se soit enlever la vie. J'aurais été très, très en colère aussi si on m'avait menacé de supprimer ma famille. Si la famille demande la discrétion totale c'est plutôt parce ses membres craignent pour leurs vies.

11e : selon les éloges que sa femme fait de cet homme, comme étant jovial, humain, plein d'humour, compassionnel, ce n'est pas là le profil d'un homme qui se suiciderait à cause d'un moral bas. Si il a eu l'audace de se présenter à la BBC tout en étant employé du MoD (Ministère de la Défense), il savait très bien qu'il pouvait perdre son emploi, sa réputation et peut-être même sa vie.

12e : "Il semble également que, sous couvert de l'anonymat, le Dr Kelly ait répété à deux autres journalistes de la BBC travaillant séparément que le gouvernement avait exagéré l'imminence de la menace irakienne pour justifier la guerre." Oui pour Blair, mais ceci vaut également pour le gouvernement Bush. On se demande lequel gouvernement obéit à qui ! Il est certain qu'il existe une autorité qui est bien au-dessus d'eux et de leurs acolytes
---------------
Pour le Docteur Kelly, c'est imparable! Indéniable! Surtout que l'histoire nous a bien confirmer les mensonges criminels des Américains et de leurs complices anglais! Vous voyez à quel type de MENTEURS CRIMINELS nous avons affaire?

Pour ajouter à ce dossier des mensonges anglais récents: 



Aucun commentaire:

PERFIDE ALBION!

En faisant une recherche sur cette expression, je me suis aperçu que j'étais bien EN DESSOUS DE LA VÉRITÉ! C'est vraiment une na...