mardi 7 juillet 2015

L'esprit de Léonidas


Il y a des années de cela, j'ai vu la statue de Léonidas au monument des Thermopyles. Je n'aurai jamais imaginé, que des années plus tard, voyant son nom mentionné dans un réseau social, je l'assimilerais à ce que se passe en Grèce, en ce moment.
Pourtant, tous ceux à qui il reste quelques atomes de culture historique, savent que ce soit-disant « petit peuple » a été l'héroïque acteur d'exploits guerriers contre des puissances voisines, infiniment plus grandes que lui. Non seulement la bataille des Thermopyles fut un exploit fabuleux, mais il y eu aussi, le combat naval de Salamine où la flotte grecque humilia la flotte perse deux fois plus nombreuse. Tout cet avant-propos pour vous dire que dans l'âme de ce peuple survit toujours quelque part le souvenir de ces fabuleux ancêtres qui surent faire face à des ennemis impitoyables, pleins de leur vaniteuse suffisance due à un rapport de force qu'ils croyaient très naïvement, être en leur faveur.
Je ne pense pas que les « Xerxès » de la BCE et du FMI se souviennent de ces exploits historiques quand ils affrontent les exigences actuelles de Tsipras. Je pense même qu'ils les regardent avec le même sourire méprisant, et la même morgue cynique, que celui qui dit au ministre des finances grecques, Yanis Varoufaquis, « game is over » dans le « sabir » de l'empire de la finance.
Mais qu'ils prennent garde, tous ces cyniques pourris de Bruxelles, et surtout cette « gorgone » teutonne obstinée, l'esprit de Léonidas souffle encore sur la Grèce de 2015.

video

Enregistrer un commentaire