samedi 14 juillet 2018

PERFIDE ALBION!


En faisant une recherche sur cette expression, je me suis aperçu que j'étais bien EN DESSOUS DE LA VÉRITÉ! C'est vraiment une nation "vénéneuse"! Il faudrait toute une thèse universitaire pour bien le mettre en lumière! C'est incroyable! Mais pourtant strictement authentique! Je n'ai pas le temps de développer ici, mais je vous jure bien qu'il y aurait un magnifique "filon" à exploiter pour un futur docteur en Histoire!
Juste quelques petits exemples pour vous mettre en bouche (non exhaustifs, bien sûr!) :


En 1415, à la bataille d’Azincourt, sur ordre d'Henri V, les Anglais tuent les prisonniers français. Ils achèvent les blessés survivants le lendemain.
En 1704, une force anglo-néerlandaise commandée par l'amiral George Rooke a pris possession du rocher de Gibraltar. Le traité d'Utrecht en 1713 en a concédé la propriété à la Grande-Bretagne. Cette concession n'aurait pas été un abandon de la souveraineté espagnole, et ce serait un abus de la part du Royaume-Uni de continuer à en revendiquer la totale souveraineté.
En 1755, sans déclaration de guerre, les Britanniques capturent 300 navires de commerce français et emprisonnent 6 000 marins civils. Cette action préventive semble avoir eu une grande influence sur l'issue des combats nécessitant l'appui de la marine lors de la future guerre de Sept Ans.
En 1801, Horatio Nelson sous les ordres de l'amiral Hyde Parker attaque et défait par surprise, sans déclaration de guerre, la flotte danoise à la bataille de Copenhague.
En 1803, sans déclaration de guerre, le gouvernement britannique fait saisir tous les navires français à sa portée et confisque pour 200 millions de marchandises.
En 1815, une épidémie de fièvre jaune a décimé les Britanniques de Gibraltar. L'Espagne a alors offert une assistance humanitaire généreuse aux Britanniques, ce qui n'empêcha pas ces derniers de saisir de nouveaux territoires espagnols par la suite.
En juillet 1815, l'empereur Napoléon Ier, à la fin des Cent-Jours, demanda asile au capitaine Maitland du Bellerophon, qui accepta au nom du royaume d'Angleterre et invita l'Empereur à bord de son navire. Napoléon accepta, par respect envers un vieil ennemi, selon lui. En cours de route, la Perfide Albion changea d'avis et déclara l'Empereur prisonnier de guerre avant de l'envoyer sur l'île Sainte-Hélène pour le restant de ses jours, vivant dans des conditions sans rapport avec sa gloire passée malgré une stricte étiquette observée par l'entourage de l'ex-Empereur. Malgré ses protestations officielles, Napoléon, qualifié officiellement de général Bonaparte, ne fut pas reçu par le gouvernement britannique : on lui signifia son nouveau statut à distance car, crainte ou mépris, on le préférait aussi loin que possible pour qu'il n'ait plus d'emprise sur l'histoire de l'Europe. Sur son lit de mort, il porta le blâme sur la maison régnante, l'accusant d'empoisonnement (de l'arsenic en quantités importantes fut retrouvé dans ses cheveux, bien que l'on soupçonne également l'empoisonneur d'être Montholon... ou la teinture de ses rideaux de lit).
En 1878, les bateaux britanniques entrent dans la mer de Marmara en menaçant de s'immiscer pendant la guerre russo-turque de 1877-1878, et empêchent la prise de contrôle d'Istanbul par les Russes malgré la neutralité garantie auparavant.
En 1898, le commandant Marchand se lance dans une expédition périlleuse en direction du Haut-Nil. Il occupe au nom de la France la petite bourgade de Fachoda et le rebaptise fort Saint-Louis. À cette époque, le Haut-Soudan est sous la juridiction de l'Égypte, donc indirectement sous celle de la Sublime Porte (gouvernement de Constantinople) à travers le khédive, le roi d'Égypte. En pratique, l'Égypte est un protectorat britannique. Lord Kitchener est envoyé sur place par Lord Salisbury, ministre des affaires étrangères britannique du cabinet de Benjamin Disraeli, pour exiger le retrait des troupes françaises. Les deux détachements se font face mais n'engagent pas le combat. C'est la crise de Fachoda. Le gouvernement de la IIIe République cède aux injonctions britanniques sur ce territoire en échange de l'appui du Royaume-Uni concernant le protectorat français au Maroc. L'épisode de Fachoda est vécu en France comme une profonde humiliation.
Wikipédia

vendredi 18 mai 2018

LES PORTES DU PENITENCIER...US, VONT BIENTÔT SE REFERMER !


Sacré Johnny ! Tu nous manques déjà. Tu ne savais pas que ta belle chanson, si célèbre, tant reprise et aimée par des millions de tes fans aurait, aujourd’hui, une résonance tragique pour des millions d’Européens dont les Français, en tête de ligne.
Ce pénitencier n’est autre que celui que nous ont fabriqué les « amis » que tu admirais tant, que nous admirions tous du haut de nos vingt balais,totalement insouciants, totalement irresponsables, totalement aveugles à une sournoise prise de pouvoir culturelle, financière, politique que nous étions incapables de percevoir. 
Maintenant, elle nous éclate en pleine gueule ! Et c’est bien fait !
Hier, en zappant sur ma télé, je tombe sur l’émission de la 5 : « C dans l’air ».
Quel bonheur (bien sombre !) de voir toutes ces têtes « d’experts » de journalistes, plongés dans l’affliction parce que les Etats-Unis sont devenus « méchants » avec nous.
Comment des gens aussi cultivés, aussi bien « informés »  ont-ils pu être bernés, trompés à ce point-là, par nos « sublimes » nos « merveilleux »,  nos  « admirables potes » Américains  ? Car l’affreux Trump, avec sa virilité de cow-boy mal dégrossi, ne fait que rendre visible ce qui existait déjà avec ses prédécesseurs. Pour être très vulgaire, on peut dire que seule la vaseline, avec eux, était de meilleure qualité !
Le piège monstrueux que les Américains nous ont bâti, au sortir de la deuxième guerre mondiale, vient de brutalement se refermer sur toutes nos illusions ! Enfin….pour ceux qui en avaient encore.
Alors, avec la perversité qui me caractérise, on va faire le tour de ce piège infernal.
D’abord, la belle « cage ». Il fallait bien une belle cage pour enfermer les « gibiers » à convoiter. C’est une condition préalable. Et l’Europe de Maastricht naquit. Ah ! Quelle belle cage ! N’est-ce pas ? Elle est parfaite ! Rutilante, avenante à souhait, piège à gogos parfaite. Un seul vieil ours mal léché avait bien senti cette nasse infecte et mortelle, avant tout le monde. Il y a toujours, dans le règne animal, quelques individus dont l’instinct est plus aiguisé que les autres. Il s’appelait De Gaulle ! Heureusement, nos « amis » surent le neutraliser à temps.
Nos gibiers se sont gentiment laissés enfermer à 28 dans cette belle cage préparée à leur intention. Maintenant, ils ne peuvent plus bouger ! Faits comme des rats !
Alors, on passe à la deuxième étape de la chasse à la « bécasse » européenne : On les asphyxie financièrement pour les rendre totalement inoffensifs et dociles. Et si jamais l’un deux avait des velléités d’indépendance, il y a désormais, la grosse matraque de l’extraterritorialité des lois de ce parfait « ami-geôlier ». Parce que maintenant, c’est LUI la LOI !
Vous avez enfin compris ?


jeudi 17 mai 2018

LA DÉMOCRATIE ?...LE PIRE DES REGIMES POLITIQUES !


Avant de vous scandaliser, avant de hurler au « fascisme » à la trahison, pire !....au populisme, écoutez les arguments venus d’outre-tombe d’un américain nommé Aaron Russo :

L'Amérique a été fondée en tant que République constitutionnelle et au sein de cette République, 99 % du peuple ne peut pas priver  le 1 %  qui reste de ses droits. Vous êtes né avec ces  droits que Dieu vous a donnés et ni gouvernement ni majorité ne peuvent les reprendre, ni moi. C'est le patrimoine laissé par nos pères fondateurs.  Mais l'opération psychologique qu'ils mènent sur nous consiste à nous faire croire que nous sommes une démocratie et que la majorité dirige et ils veulent que vous croyez ça. Après ils vous disent :: « x veulent ci, y veulent ça » et ça ne rime à rien. Hitler a été élu ;

Jones  et en république constitutionnelle, la minorité est protégée contre la majorité. Benjamin Franklin disait : « la démocratie c'est deux loups et un agneau votant  pour savoir ce qu'il y aurait au diner »

Aaron :

Exactement ! Et il a dit aussi : « En république l'agneau a une arme......pour se défendre »
C'est la vérité ! L’Amérique n'est pas une démocratie, mais demandez à des personnes intelligentes quel gouvernement l'Amérique est sensée être, ils diront une démocratie parce qu'ils sont endoctrinés, c'est ce qu'on leur a fait croire ! Ils croient que nous sommes en Irak pour promouvoir la démocratie. La démocratie, nous dit Georges Bush, c'est la liberté. Non ! La démocratie = Nouvel  Ordre Mondial. Démocratie= esclavage. La démocratie n'est pas le synonyme de liberté, mais le contraire de la liberté. C'est le pire gouvernement que nous puissions avoir, car la majorité dirige, et le gouvernement peut vous imposer ce qu'il veut par la voix de sa majorité. Je me fiche de ce que veut la majorité. Je choisi ma vie et si je ne commets pas d'actes de violence, de vol ou de fraudes envers quiconque, je peux vivre comme je veux. Et j'ai le droit de faire des erreurs, parce qu'on en tire des leçons et on s'épanouit. Nous sommes sur cette terre pour être les meilleurs individus possibles et réaliser le potentiel que Dieu nous donne.





mercredi 16 mai 2018

UN VISIONNAIRE: AARON RUSSO

TOUS LES CITOYENS FRANÇAIS DEVRAIENT AVOIR VISIONNE CETTE VIDÉO, AU MOINS UNE FOIS DANS LEUR VIE!
Je vous jure bien que leur "rêve" américain s'éteindrait immédiatement. Tout ce que dit cet homme, Aaron Russo, est non seulement VRAI, mais pour certains faits parfaitement prophétiques. Les Etats-Unis sont dirigés par un fascisme bancaire, financier et industriel dont nous n'avons même pas idée! Si nous en avions réellement conscience, nous serions si effrayés que la rue, la population, l'opinion publique  réclamerait immédiatement notre sortie de l'OTAN, et la rupture de nos relations diplomatiques. Mais le mal est si profond, si bien avancé que je crains que cela soit irréversible aujourd'hui.
 https://www.youtube.com/watch?time_continue=1011&v=owXtjrWACLg

mardi 15 mai 2018

LES ROIS DU MONDE










Ils habitent un tout petit pays, pas plus grand qu’un confetti, mais à l’échelle de la planète. Ils sont « tout neuf » eu égard aux siècles d’existence de leurs voisins de la région. Ils bénéficient pourtant d’une force, d’une influence, d’une aura politique et culturelle absolument magique et colossale. Il faut dire qu’ils possèdent une martingale, une baguette magique, une « lampe d’Aladin » extraordinaire : le bouclier de plus de six millions de martyrs dont ils savent se servir avec un génie, une dextérité, une efficacité que l’on pourrait qualifier de ….diabolique !
Cette arme absolue les autorise donc à piller leurs voisins, à voler leur terre, à commettre des assassinats en toute impunité. Elle leur permet aussi de faire un magnifique bras d’honneur à toutes les lois et tous règlements internationaux. Comme si tout ceci ne suffisait pas, ils ont encore deux atouts colossaux dans leurs manches ; Dieu et les Etats-Unis ! Le premier leur confère le statut d’élus. Vous ne le saviez pas ? Et oui ! Ils sont le « peuple élu de Dieu ». On ne peut pas lutter contre ça ? Hein ! Le deuxième leur procure la manne d’un autre « dieu », celui du dieu dollar qui coule à flot et qui leur donne de beaux outils en ferraille pour vaincre leurs ennemis du voisinage. 
Vous ne les reconnaissez pas ? Mais si ! Faites un petit effort ! Ces nouveaux « rois du monde, » ce sont les Israéliens, bien évidement !
Je ne commenterai pas les nombreuses imbécillités historiques et diplomatiques qui ont généré la tragédie que nous connaissons aujourd’hui, d’autres sont plus qualifiés que moi pour cela.
Le hasard, qui est toujours facétieux, me fait tomber sur le livre de Stéphane Hessel :
« INDIGNEZ-VOUS » et je tombe, à la page 17, sur ce chapitre essentiel :

Mon indignation à propos de la Palestine
Aujourd'hui, ma principale indignation concerne la Palestine, la bande de Gaza, la Cisjordanie. Ce conflit est la source même d'une indignation. Il faut absolument lire le rapport Richard Goldstone de septembre 2009 sur Gaza, dans lequel ce juge sud-africain, juif, qui se dit même sioniste, accuse l'armée israélienne d'avoir commis des « actes assimilables å des crimes de guerre et peut- être, dans certaines circonstances, à des crimes contre l'humanité ›› pendant son opération “Plomb durci" qui a duré trois semaines. Je suis moi-même retourné à Gaza, en 2009, où j'ai pu entrer avec ma femme grâce ã nos passeports diplomatiques afin d'étudier de visu ce que ce rapport disait. Les gens qui nous accompagnaient n'ont pas été autorisés à pénétrer dans la bande de Gaza. Là et en Cisjordanie. Nous avons aussi visité les camps de réfugiés palestiniens mis en place dès 1948 par l'agence des Nations unies, l'UNR\WA, où plus de trois millions de Palestiniens chassés de leurs terres par Israël attendent un retour de plus en plus problématique. Quant à Gaza, c'est une prison à ciel ouvert pour un million et demi de Palestiniens. Une prison où ils s`organisent pour survivre. Plus encore que les destructions matérielles comme celle de l'hôpital du Croissant rouge par “Plomb durci", c'est le comportement des Gazaouis, leur patriotisme, leur amour de la mer et des plages, leur constante préoccupation du bien-être de leurs enfants, innombrables et rieurs, qui hantent notre mémoire. Nous avons été impressionnés par leur ingénieuse manière de faire face à toutes les pénuries qui leur sont imposées. Nous les avons vu confectionner des briques faute de ciment pour reconstruire les milliers de maisons détruites par les chars. On nous a confirmé qu'il y avait eu mille quatre cents morts, femmes, enfants, vieillards inclus dans le camp palestinien - au cours de cette opération “Plomb durci” menée par l'armée israélienne, contre seulement cinquante blessés côté israélien. Je partage les conclusions du juge sud-africain. Que des Juifs puissent perpétrer eux-mêmes des crimes de guerre, c'est insupportable. Hélas, l'histoire donne peu d'exemples de peuples qui tirent les leçons de leur propre histoire. Je sais, le Hamas qui avait gagné les dernières élections législatives n'a pas pu éviter que des rockets soient envoyées sur les villes israéliennes en réponse à la situation d'isolement et de blocus dans laquelle se trouvent les Gazaouis. Je pense bien évidemment que le terrorisme est inacceptable, mais il faut reconnaître que lorsque l'on est occupé avec des moyens militaires infiniment supérieurs aux vôtres, la réaction populaire ne peut pas être que non-violente. Est-ce que ça sert le Hamas d'envoyer des rockets sur la ville de Sdérot ? La réponse est non. Ça ne sert pas sa cause, mais on peut expliquer ce geste par l'exaspération des Gazaouis. Dans la notion d'exaspération, il faut comprendre la violence comme une regrettable conclusion de situations inacceptables pour ceux qui les subissent. Alors, on peut se dire que le terrorisme est une forme d'exaspération. Et que cette exaspération est un terme négatif. Il ne faudrait pas ex-aspérer, il faudrait es-pérer. L'exaspération est un déni de l'espoir. Elle est compréhensible, je dirais presque qu'elle est naturelle, mais pour autant elle n'est pas acceptable. Parce qu'elle ne permet pas d'obtenir les résultats que peut éventuellement produire l`espérance


« Stéphane Hessel : INDIGNEZ-VOUS  Indigènes éditions 2010 »

Pour clore ce billet d’humeur, après l’extrait du livre de Stéphane Hessel, je ne peux que vous fournir une vidéo qui va vous expliquer comment ces gens sont devenus les « rois du monde » ! Ecoutez bien ! TOUT EST DIT, et fort bien expliqué ! 


dimanche 13 mai 2018

LE SUMMUM DE LA BÊTISE ET DE LA VULGARITÉ!

 Il est même difficile de trouver des mots pour décrire cette fumisterie pseudo-artistique. Mais quelle honte pour tous ces gens qui se complaisent à regarder cette véritable insulte faite à leur dignité. Et le plus navrant, le plus désespérant, c'est qu'ils n'en ont même pas conscience. On se fout d'eux d'une manière non ambiguë, parfaitement bien assumée par des fourbes, des manipulateurs d'opinion, et ils ne le voient même pas!
Quand j'ai appris qu'une caricature de femelle d'un pays du MOYEN-ORIENT avait gagnée ce "concours" de "l'Europe", j'ai failli éclater de rire! Cela ressemble tellement à une blague de potaches estudiantins, qu'on s'y tromperait. On nous avait fait déjà le coup, il y a quelques années, avec un travelo du même pays! Mais qui sont les plus cinglés, les plus débiles, les plus détraqués? Ceux qui regardent cette daube, ou les échappés de l'asile qui le produisent? Et se sont les stratèges de l'OTAN qui auraient pondu cette véritable MERDE? Alors, plus que jamais, il faut sortir de cette organisation de FOUS FURIEUX! 

L"Eurovision de l'OTAN

samedi 5 mai 2018

LE COURAGE TRANQUILLE D'UN CITOYEN AMÉRICAIN!

Oliver Stone ne fait que révéler ce que beaucoup d'entre nous savent déjà depuis longtemps. Mais il nous démontre aussi qu'il faut faire une distinction entre les "citoyens" américains et la véritable bande de salopards criminels qui dirigent leur pays actuellement. De nombreux Américains sont aussi lucides que nous sur les dérives mafieuses et impérialistes de leur nation. Ils en souffrent sûrement encore plus que nous. Et c'est même très ancien, comme prise de conscience! Je ne saurais trop vous recommander ce qu'écrivait un général des Marines dans les années trente, le général Smedley Butler: "
« Cela fait 33 ans que je sers chez les Marines et il n’y a pas une méthode utilisée par les gangsters que nous n’ayons utilisée et perfectionnée. Eux utilisent des voyous pour faire peur et éliminer, nous, nous sommes les voyous, les hommes de main du « Big Business », de Wall Street et des Banques. J’ai fait le coup de poing contre le Honduras pour le compte des Compagnies fruitières en 1903. J’ai racketté le Mexique et Tampico pour le compte d’American Oil en 1914. J’ai fait le coup de feu à Haïti et Cuba pour que les gars de la National City Bank puissent y ramasser le pognon. J’ai secoué et vandalisé une demi-douzaine de pays d’Amérique Centrale pour qu’ils se soumettent au racket de Wall Street. J’ai nettoyé à la sulfateuse le Nicaragua pour le compte de Brown Brothers en 1912. J’ai foutu le feu à la République Dominicaine pour American Sugar. En Chine j’ai fait le garde du corps pour Standard Oil et j’ai éliminé ceux qui couinaient. Comme le disent les gars d’Al Capone, j’avais une bonne petite affaire… d’ailleurs, Al Capone est un minable comparé à l’US Army. Lui contrôlait au mieux trois districts de Chicago, nous, nous contrôlons et rackettons trois continents ! »

Sources: 



PERFIDE ALBION!

En faisant une recherche sur cette expression, je me suis aperçu que j'étais bien EN DESSOUS DE LA VÉRITÉ! C'est vraiment une na...