samedi 13 février 2010

L’école du journalisme servile

Vous allez voir comme les choses se combinent très bien parfois ! Je recherche des informations sur les délits d’initiés liés au 11 septembre 2001. Je tombe sur une interview de Jean-Jacques Bourdin de RMC qui interroge le professeur Marc Chesney, à propos de son enquête.
Celle-ci montre sans ambiguïté possible que des investisseurs « mystérieux » s’en sont foutus plein les fouilles en spéculant à la baisse sur les actions d’American Airline et United Airline.
Je vous renvoie à la vidéo de l’interview :
http://www.strimoo.com/video/17698860/RMC-Delits-d-inities-le-11-9-Bourdin-c-est-troublant-Dailymotion.html
Mais ce que j’allais découvrir par la suite vaut son pesant de caramel mou.
Je tombe sur le site « RUE 89 », site bien connu pour tenter (mais très vainement) de stopper le flot submergeant des « affreux contestataires » du 11 septembre 2001.
Je vous donne le lien par « sportivité » et pour vous montrer que loin de m’inquiéter, il sert encore plus la cause des « réfractaires » :
http://www.rue89.com/desintox-11-septembre-2001/2009/02/03/des-soupcons-de-delit-dinities-jamais-vraiment-leves
Je ne veux pas vous faire piaffer d’avantage de curiosité en relevant toutes les âneries de l’article !
Mais ce qui m’a stupéfait, qui m’a halluciné, révolté, suffoqué, indigné, c’est de voir dans le cadre de droite de cette page, un encart où l’on voyait une photo d’un groupe d’étudiants !
Je ne peux résister au « plaisir » de vous donner un extrait du texte :

Rue89 et les étudiants du Centre de formation des journalistes (CFJ) décortiquent un à un les arguments des partisans de la théorie du complot, tout en analysant leurs méthodes, leur façon de penser, les raisons de leur succès.

Cette enquête a été réalisée par les étudiants de deuxième année du CFJ (promotion 2009) encadrés par Guillaume Dasquié, Pascal Riché et Sylviane Stein.


Vous lisez bien ? le « CENTRE DE FORMATION DES JOURNALISTES » !
Et voilà ! Voilà comment on « forme » nos futurs « liseurs ou liseuses de prompteurs » dociles et serviles !
Et qui « encadre » ces futurs « moutons journalistiques » ? Guillaume Dasquié !
C’est à pleurer de désespoir !
Ah ! Le beau journalisme « indépendant » que nous allons avoir ! Que des cervelles révoltées, teigneuses, de futurs Woodward et Bernstein qui vont faire exploser le « système » dénoncer d’affreuses injustices, défendre « la veuve et l’orphelin » , hurler et sauver la vérité « vraie » !
Pauvre Albert Londres ! Repose en paix, toi qui écrivait :
« Notre métier n'est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie. »
Aurait-il été admis dans le « Centre de formation des journalistes » ? Lui qui n’en a connu aucun ! Maintenant, on a besoin de les « former », ces petits plumitifs ! Histoire qu’ils n’aillent pas écrire ou dire trop de « bêtises » dérangeantes !
Enregistrer un commentaire