mercredi 26 février 2014

Une vieille imposture: La démocratie


Dieu m’est témoin, que durant ma déjà longue vie, j’en ai subi des mensonges ! J’en ai avalé des couleuvres politiques ! J’en ai cru des vérités qui n’en étaient pas ! J’en ai supporté des idéologies « miraculeuses » et « salvatrices » Je pensais avoir fait le tour ? Mais non ! Ce qu’il y a de merveilleux dans l’existence, pour quelqu’un qui se passionne pour la chose publique ou pour  la politique, c’est qu’il ne se passe pas une journée qui n’apporte pas son lot de révélations stupéfiantes. J’avais déjà de vagues soupçons. D’affreux doutes m’assaillaient parfois. J’avais même frôlé la vérité lors du visionnage d’une interview d’un producteur américain du nom d’Aaron Russo. Cet homme devait mourir d’un cancer peu de temps après. Il déclarait ceci :
  L’Amérique n'est pas une démocratie, mais demandez à des personnes intelligentes quel gouvernement l'Amérique est sensée être, ils diront une démocratie parce qu'ils sont endoctrinés, c'est ce qu'on leur a fait croire ! Ils croient que nous sommes en Irak pour promouvoir la démocratie. La démocratie, nous dit Georges Bush, c'est la liberté. Non ! La démocratie = Nouvel  Ordre Mondial. Démocratie= esclavage. La démocratie n'est pas le synonyme de liberté, mais le contraire de la liberté. C'est le pire gouvernement que nous puissions avoir, car la majorité dirige, et le gouvernement peut vous imposer ce qu'il veut par la voix de sa majorité. Je me fiche de ce que veut la majorité. Je choisi ma vie et si je ne commets pas d'actes de violence, de vol ou de fraudes envers quiconque, je peux vivre comme je veux. Et j'ai le droit de faire des erreurs, parce qu'on en tire des leçons et on s'épanouit. Nous sommes sur cette terre pour être les meilleurs individus possibles et réaliser le potentiel que Dieu nous donne.

Vous pouvez le constater, c’est déjà assez virulent ! Comment ? Les Etats-Unis ne seraient pas une démocratie ? Fichtre ! Pourtant, c’est un Américain, un homme qui fut riche, célèbre, courtisé, qui était le pur produit de cette Amérique tant adulée pour « sa » démocratie. Comment cet homme pouvait-il déclarer une chose aussi « scandaleuse » à l’approche d’une mort annoncée? Il avait déjà pressenti ce que je vais vous apprendre ; depuis des années, des décennies, des siècles même, nous sommes abusés par une caste de professionnels de la politique qui nous trompent honteusement en nous parlant de « démocratie » et surtout en se payant notre tête pour nous faire croire que nous avons le pouvoir, nous le peuple, alors qu’il est toujours entre les mains d’une caste de riches et de professionnels du pouvoir.
Heureusement un homme seul, comme souvent, vint mettre les pieds dans le plat en nous révélant la supercherie. Il s’appelle Etienne Chouard. C’est un professeur d’économie et de droit. Et ce qu’il va nous apprendre est absolument renversant. Déjà, en remettant au goût du jour, ce vieux slogan « soixante-huitard » : « élection, piège à cons » ! Pendant des années, il a scandalisé nombre de citoyens honnêtes et votants consciencieux, à qui on a répété, qu’au contraire, le pouvoir était dans les urnes ! Ah les gueux ! C’était nos chevelus qui avaient raison ! Et Etienne Chouard va vous le démontrer sans l’ombre d’une possibilité de le contredire. Mais je n’ai pas son talent pédagogique pour exposer ici ses idées et sa démonstration. Je vais me contenter de vous donner le lien sur son site web. De toutes les manières, en faisant une recherche sur son nom, vous allez le découvrir facilement.
Ce que propose Chouard est AUTHENTIQUEMENT RÉVOLUTIONNAIRE ! Car cet adjectif a trop longtemps été galvaudé. Mais pour une fois, avec Etienne Chouard, il a sa pleine signification. 

Voici son "message":





Enregistrer un commentaire